12 critères pour choisir un hébergeur pour son site internet

Votre site internet est sur le point d’être finalisé. À présent il va falloir penser à trouver un hébergement pour le mettre en ligne. Vous avez décidé de gérer vous même cette partie, gkwebsite.fr vous donne quelques pistes à prendre en considération afin d’éviter un maximum de déconvenue en faisant le choix de votre prestataire.

C'est quoi un hébergeur ?

Un hébergeur web ou registar, met à disposition des espaces de stockage sur des serveurs. Dès lors que les fichiers qui constituent votre site internet sont déposés sur un serveur, il est alors possible de le consulter sur internet. Il existe plusieurs formules d’hébergement et de nombreux prestataires sur le marché.

Les hébergements gratuits

Sur le site WordPress.com par exemple, vous trouverez un hébergement adapté et gratuit pour pouvoir héberger votre site. Mais en y regardant de plus près, cette solution pourrait ne pas être adaptée à vos besoins. En effet, sur ce site vous aurez accès à un hébergement gratuit, mais avec un nom de domaine du type « monsite.WordPress.com », en plus, de la publicité sera diffusée sur votre site internet que vous le souhaitiez ou non . Vous n’aurez pas non plus, la possibilité de contrôler le type de contenu diffusé sur votre espace web. Pour finir, « WordPress.com » et un site permettant une administration quelque peu simplifiée du célèbre CMS et en aucun cas vous ne pourrez ajouter de plugin. Les plugins servent à ajouter des fonctionnalités à un site internet (formulaires, pop-up…).

Logo wordpress.com vs wordpress.org

Les hébergements low cost

certaines offres low cost peuvent être choisies comme solution d’hébergement pour votre site, mais à ce moment je vous conseille vivement de faire attention à plusieurs caractéristiques importantes voire primordiales pour héberger un site internet

Liste des 12 critères pour choisir un hébergement adapté à votre site internet :

1. L'infogérance :

un serveur infogéré ou managé est essentiel pour une personne n’ayant aucune connaissance notamment sur les serveurs Linux.

2. Le nom de domaine :

est-il inclus ? est-il exclu de l’offre ? Combien le renouvellement de celui-ci peut-il vous coûter ? Prenez le temps de bien lire les détails de l’offre.

3. Le certificat SSL :

erreur d'accés HTTPS non sécurisé

un certificat SSL idéalement proposé avec Let’s Encrypt est essentiel si vous voulez que les internautes accèdent à votre site internet facilement. Sachez que depuis 2013 tout site ne disposant pas d’un protocole sécurisé (HTTPS) est pénalisé fortement au niveau de son référencement naturel (SEO) ainsi que de son accès qui pourra être bloqué par la plupart des navigateurs.

4. La version de PHP déployée :

vous possédez un site dynamique avec par exemple un formulaire de contact. Votre site est construit avec un CMS… Si l’hébergement n’est pas compatible au langage PHP, alors le site ne peut pas fonctionner. Prêtez également attention à la version de PHP déployée sur le serveur. Tous les CMS (WordPress, PrestaShop, Magento, Drupal) émettent sur leurs sites internet, des recommandations sur le versionnage de PHP à déployer.

5. La version de la base de données MySQL :

tout comme pour PHP, un hébergement ne prenant pas en compte la gestion des bases de données avec MySQL n’est pas compatible avec la plupart des CMS (PrestaShop, WordPress, Drupal…).

6. Un accès FTP :

le fournisseur doit vous fournir un accès FTP avec une adresse (URL), un nom d’utilisateur, un mot de passe, afin de pouvoir modifier votre site sans passer par son interface (back-office), notamment en cas de débogage ou de piratage.

7. Module de configuration DNS :

qui vous permet de mettre en place des redirections ou des alias de votre nom de domaine pour vos solutions d’e-mailing, de référencement…

8. L'espace disque :

afin de faire fonctionner une version de base d’un CMS WordPress, par exemple, votre serveur doit être muni d’une mémoire script d’au minimum 32 mégabits, d’un espace de stockage d’au minimum de 250 Mo afin d’y stocker les éléments présents sur votre site et d’une base de données d’au minimum 100 Mo pour la gestion de celui-ci. Ayez à l’esprit que ces données de ressources ce sont les minimums requises afin d’avoir un site performant et fonctionnel pour un site vitrine de base (5 à 10 pages). Vous trouverez plus de précisions concernant le CSM que vous avez déployé sur le site internet de la communauté de ce dernier.

9. Le trafic estimé :

dans beaucoup d’offres le trafic mensuel sera limité. (1 Go correspond à environ une centaine de visites par jour pendant un mois).

10. Compte e-mail :

le nombre de comptes mail que vous pourrez créer avec l’extension de votre nom domaine. Souvent, les offres basiques comprennent une adresse e mail avec 1 Go de stockage, ce qui peut suffire au départ.

11. La situation géographique du serveur :

la législation impose qu’un site internet FRANÇAIS soit domicilié sur le continent EUROPÉEN. Ne soyez pas hors la loi dès le départ. Attention à l’Agleterre (Brexit) !

12. Le SAV :

beaucoup d’offres ne fournissent pas de SAV. Dès que vous serez bloqué avec votre serveur, vous devrez vous acquitter d’un service téléphonique payant afin de le dépanner.

Vous l’avez vu, la liste des prérequis afin de faire le choix d’un hébergeur web est plutôt longue. Après avoir pris en compte tous ces éléments, il ne vous restera qu’à souscrire à une offre.

Autres éléments à prendre en considération pour héberger un site web :

Serveur mutualisé ou dédié :

selon l’importance de votre site, une solution mutualisée peut être envisagée. Sur le net, on trouve des offres à partir d’environ 4 € HT par mois. Tandis qu’une offre dédiée vous coûtera au minimum une vingtaine d’euros hors taxes chaque mois.

La sécurisation :

cela ne vous y aura certainement pas échappé, tous les sites internet attirent inévitablement les hackers du monde entier. Les raisons sont multiples :

  • se faire de l’argent
  • concurrence déloyale
  • ou même simplement pour « jouer »

Certains points de sécurisation sont à mettre en place dès l’installation de votre site sur le serveur.

Dans le cas où vous n’avez pas souscrit à une offre de serveur infogéré, vous devrez vous-même mettre à jour votre serveur en planifiant régulièrement la mise en application des correctifs de sécurité. Une mise à jour corrective et préventive peut être nécessaire tous les jours dans certaines périodes d’affluence (Noël, soldes…).

La gestion de votre site :

un hébergeur qu’il soit low cost ou premium n’effectuera JAMAIS la maintenance d’un site internet. Son métier n’est pas que votre site internet soit fonctionnel, sans bugs, ou encore bien référencé. Son métier consiste à s’assurer que le serveur qui vous met à disposition fonctionne et c’est tout !

Conclusion :

faire le choix d’un hébergeur peut paraître un peu compliqué pour un néophyte. Il vous faudra souscrire à une offre à la fois adaptée à vos besoins et à vos connaissances. N’hésitez pas à comparer les offres en ligne pour faire le bon choix. Lisez bien les petites lignes pour connaitre tous les détails concernant une offre avant de souscrire. Vous pouvez aussi ne pas vous soucier du choix d’un hébergeur en optant pour une offre hébergement & maintenance en ligne comme celle proposée par mes soins. Pour un renseignement ou un devis, rendez-vous sur l’onglet contact.

Fermer le menu