Référencement à Metz Nancy Saint-Avold

Développeur WEB, spécialisé depuis plusieurs années dans l’approche SEO (référencement naturel) moderne. À ce jour, je suis capable de vous apporter toute mon expertise afin que vous puissiez atteindre la visibilité tant souhaitée.

SEO ? SEA ? SMO ? ou "pour les nuls" :

  • SEO « référencement naturel ou organique »
  • SEA « référencement payant ou publicité en ligne »
  • SMO « actions destinées à développer la visibilité, l’image et l’offre d’une marque sur les réseaux ou les médias sociaux »

Pour commencer cet article, je souhaitais déjà vous sensibiliser à un aspect en particulier.

Le référencement global SEM (search engine marketing)

Le SEM, c’est quoi ça ? Le référencement global ou SEM est une approche multicanal qui a pour but d’acquérir des parts de marchés sur une thématique à travers l’acquisition de trafic web par plusieurs biais. Faisons simple avec une image.

infographie représente SEM = SEO+SEA+SMO

Le référencement global SEM

SEM = SEA + SEO + SMO

Comment comprendre cette infographie : Le SEM (« Search engine marketing » approche globale) est un ensemble. Le SEM représente le fait de promouvoir une entreprise (le plus souvent), à travers plusieurs canaux de diffusion :

  • Le SEO search engine optimization « organique » à travers des blogs, sites internet, forums…
  • Le SEA search engine Advertising « payante » par la diffusion de publicité ciblée sur internet.
  • Le SMO social media optimization « par la notoriété et l’engagement » en créant une communauté capable de relayer un message, une idée…

Si vous activez tous ces leviers, alors vous serez dans une démarche de référencement global SEM.

SMO SEA SEO, que dois-je faire ?

Je vais être très direct. À moins de posséder un budget marketing TRÈS CONSÉQUENT, vous ne pourrez pas agir à tous les niveaux. Clairement, si vous prenez le temps de lire cet article, c’est que vous ne possédez certainement pas le budget nécessaire à une approche marketing globale (SEM). Vous n’avez pas à en avoir honte. Bien au contraire ! Pensez-vous que Bill Gate à ces débuts avait la même enveloppe marketing qu’aujourd’hui ? Évidement non ! D’ailleurs, il faut savoir que la plupart des entreprises n’ont aucun intérêt à développer une stratégie de référencement globale.

En référencement, chaque cas est unique

Une entreprise, même de petite taille, qui est présente sur un secteur ultra concurrentiel aura besoin d’une stratégie de référencement adapté. Par exemple : Le fameux plombier sur Paris. Pour une entreprise, même de petite taille, il lui faut un site vitrine optimisé SEO et surtout miser sur une stratégie SEA tirée au cordeau pour servir ses objectifs sans pour autant exploser son budget.

Autre exemple : Un salon de thé à Metz peut largement se contenter d’une stratégie SEO locale, avec un site internet bien conçu pour attirer à lui tous les clients dont il a besoin ! Par contre, la même structure, en taille, en activité, sur une plus grande ville aura besoin de renforcer son action SEO avec un petit peu de SEA ou de SMO. Selon le cas de figure, la concurrence, les objectifs de développement, la disponibilité du personnel, le budget…

Le référencement est une question d'argent, mais surtout de temps

Méfiez-vous des entreprises qui vous disent que souscrire à un abonnement chez eux, vous permettra immédiatement d’être visible en décuplant votre CA… Finalement, vous vous apercevrez que le rapport prix/résultat n’est pas optimisé à fond et que vous n’aurez aucune autre solution, selon eux, pour atteindre vos objectifs que de payer toujours plus.

En tant que référenceur, je suis très agacé de constater l’incompétence de certains acteurs du marché. Dernièrement encore, sur Google en réalisant une recherche avec le mot clé « installateur poêle à bois Metz », j’ai eu la surprise de constater que sur 4 annonces payantes (google ADS), 3 en haut de page et 1 en bas de page. 3 étaient mal définies, car Google mettait en avant deux plombiers chauffagistes qui ne font pas ces produits et un vendeur de cheminées au bioéthanol.

Le constat est très évident pour ces 3 entreprises. À chaque fois que quelqu’un clique sur ces annonces, ils perdent de l’argent. Autant prendre des pièces de monnaie et les jeter directement à la poubelle, au moins ces personnes gagneraient du temps !

En référencement il faut choisir. La rapidité ou la durée

Méfiez-vous des entreprises qui vous disent que souscrire à un abonnement chez eux, vous permettra immédiatement d’être visible en décuplant votre CA… Finalement, vous vous apercevrez que le rapport prix/résultat n’est pas optimisé à fond et que vous n’aurez aucune autre solution, selon eux, pour atteindre vos objectifs que de payer toujours plus.

SEA

Si payer des prestations de référencement SEA vous apporte dès la mise en place des résultats. Sachez que cela est éphémère. Dès que vous arrêtez la prestation, vous n’aurez plus de résultats. Le SEA est indiqué dans certains cas bien spécifiques (booster une campagne, une forte concurrence…). Le SEA est certainement le mode de référencement le plus onéreux. Création d’infographie, mise en place d’une étude minutieuse afin de maximiser l’impacte, prix de vente de l’annonce publicitaire… Le référencement SEA est cher à mettre en place, mais très efficace pour atteindre un objectif précis ou ponctuel.

SMO

Le SMO est certainement un des meilleurs moyens de réaliser des ventes. Qui mieux qu’un client pour inciter un autre client à acheter ! Le principal défaut de ce mode de référencement est que cela prend énormément de temps. Créer une communauté en ne partant de rien nécessite des compétences et du temps. Rédiger des articles, créer des sondages, réaliser des infographies… Si au départ vous pouvez le faire sans problèmes, par la suite, à cause du manque de temps, vous devrez sous-traiter cette partie. Ce qui vous coûtera très cher. Et si vous ne publiez plus rien, vous risquez de perdre votre communauté par le manque d’animation de vos réseaux. Le référencement SMO est très chronophage ou coûteux, mais il est le meilleur moyen de promotion d’une marque.

SEO

Le référencement naturel est certainement le mode de référencement le plus ingrat, mais dans le même temps le plus efficace. Lorsqu’une page a été optimisée, vous ne pourrez pas savoir avant plusieurs mois (3 à 6 mois environ) si les actions effectuées ont porté leurs fruits. Par contre, une fois les résultats atteints, cette action permet d’obtenir une visibilité sur le long terme (tout le temps que le site soit en ligne ou qu’un concurrent fasse mieux que vous ;-). Le référencement organique prend du temps à mettre en place, mais c’est certainement la solution la moins onéreuse sur le long terme pour gérer du CA. Si les pages de votre site ne sont pas optimisées au mieux… Au fur et à mesure, modifiez, optimisez une à deux pages de votre site internet tous les mois. Ainsi vous étalerez votre budget et serez capable de mesurer l’impact de chaque action SEO. Le référencement naturel SEO est long à mettre en place, il nécessite une analyse très approfondie de la thématique et des problématiques liée à l’activité ou des services à promouvoir.

En référencement, par où commencer ?

Dans tous les cas, je vous conseille de vous rapprocher d’un expert du référencement afin de correctement définir vos objectifs. Un audit de visibilité vous aidera à connaitre vos forces, mais aussi vos lacunes en termes de présence en ligne. Ne foncez jamais tête baissée vers des solutions soi-disant miracles. Restez rationnelle et ayez toujours à l’esprit que le bon sens est certainement votre meilleur allié.

Exemple : Vous êtes coach sportif. Une page Facebook peut vous apporter plus de résultats qu’un site internet ou qu’une campagne SEA. Ou mieux encore ! Un partenariat donnant donnant avec un nutritionniste dans votre ville peut remplir vos objectifs en termes de CA. Faites au plus simple, soyez astucieux et pragmatique dans votre approche.

Au quotidien, je crée des sites internet. Pourtant, il m’est déjà arrivé de conseiller à des clients qui souhaitaient avoir un site web de réfléchir à une autre approche. Mon but n’est pas de vendre. Mon but est d’apporter la meilleure des solutions aux personnes qui viennent me trouver.

Combien coûte une prestation de référencement ?

La réponse est simple. De quoi avez-vous besoin ? Le prix d’une prestation de référencement qu’il soit naturel, payant ou par les médiats sociaux, peut fluctuer du simple à x50 selon les cas. C’est pareil pour vous donner une estimation d’un tarif pour un audit de visibilité.

La différence peut s’expliquer avec ces deux cas :
o Vous êtes seul, dans un secteur de niche sur une zone géographique à faible concurrence
o Vous êtes une structure de 50 salariés sur un secteur tendu, sur une zone géographique à faible potentiel de pénétration…

Vous comprenez que la prestation est complètement différente pour ces deux profils. Concrètement se que je peux vous dire, c’est que pour un audit de visibilité qui est réalisé en 30 minutes, pour ma part, il est offert. Mais un audit peut aussi durer plusieurs semaines entières et à ce moment il coûtera plusieurs milliers d’euros.

Conclusion :

Rome ne s’est pas faite en un jour ! Au début, prenez le temps de bien réfléchir à vos objectifs. Qui toucher ? Combien de personnes ? Quel budget ? Quelles sont vos compétences dans ce domaine ?… Vos objectifs doivent être en adéquation avec votre budget, vos aspirations et votre potentiel. Soyez pragmatique et inventif. Un simple partenariat astucieux peut suffire à vos besoins et vous coûtera moins cher que n’importe quelle campagne de référencement. Créez ou faites créer un site internet simple où vous y présentez votre entreprise (savoir-faire, image…). Par la suite, si vous peinez à attirer du trafic, alors posez-vous les bonnes questions. Google adore le changement ! Alors, pourquoi tout faire en une fois ? Modifiez, optimisez une à deux pages de votre site tous les mois. Si votre budget le permet, faite réaliser un audit SEO de celui-ci par un professionnel pour vous aider à comprendre quelles sont vos forces et vos faiblesses avant de vous tourner vers un autre canal d’acquisition de trafic.

Fermer le menu